Ce que nous apprennent les bébés, Journées Spirale, Toulouse, 28-30 septembre 2021

Toulouse, Auditorium

Saint-Pierre-des-cuisines,

Mercredi 28, jeudi 29 et vendredi 30 septembre 2021

« Ce que les bébés nous apprennent »

« Fais des bébés, fais des bébés

Ça fera peut-être des cadavres pour leurs saletés de bombes

Mais aussi des cerveaux pour ne pas qu’elles tombent. »

Jean-Jacques Goldman

Vendredi 30 septembre 2021 :

La Confiance et la Paix

Le matin : Le bébé, une page blanche ?

« Pensez au contraste attristant qui existe entre l’intelligence rayonnante d’un enfant bien portant et la faiblesse mentale d’un adulte moyen. » Sigmund Freud, L’avenir d’une illusion, 1927

9h00 L’introït

Daniel Coum - psychologue clinicien et psychanalyste, directeur des services de l’association Parentel, maître de conférences associé (PAST) en psychologie clinique et psychopathologie, CRPC-CLCS, EA 4050, université de Bretagne occidentale, site de Brest, membre du collège de la revue Spirale – orchestrera cette matinée.

9h15 - 10h30 Le premier chapitre d’une longue histoire

Sylvain Missonnier – psychologue, psychanalyste, professeur de psychologie clinique de la périnatalité́ à l’université́ Paris-V-Descartes, membre du collège de la revue Spirale – et Régine Scelles - professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l’université de Paris-Ouest la Défense, directrice adjointe de l’EA 4430 CLInique PSYchanalyse Développement (CLIPSYD), membre fondatrice du SIICHLA (Séminaire Interuniversitaire International sur la Clinique du Handicap) – explorent de concert la créativité et la vulnérabilité des liens pré et postnatals entre parents et nourrisson.

La Pause enchantée, musique et dédicaces 10h30 – 11h00

11h00-12h30 Premières pages

Dominique Rateau - orthophoniste de formation, présidente de l’agence Quand les livres relient, membre du collège Spirale - s’entretient avec Corinne Dreyfuss - autrice et illustratrice - et Édouard Manceau - auteur et illustrateur. Est-ce qu’on apprend à aimer les livres ? Dès le berceau ? Et à quoi ça sert la littérature de jeunesse ? A lutter contre les ségrégations, les inégalités, l’illettrisme, à promouvoir éducation artistique et culturelle, à … Et si vous nous disiez, vous ?

12h30-13h00 La vie qui n’en finit pas de commencer toujours

Joël Clerget - psychanalyste à Lyon, écrivant, membre du collège de la revue Spirale nous contera les aubes naissantes.

Découvrez le programme et inscrivez-vous dès

maintenant.

REPLAY disponible pour tous les inscrits

pendant 4 mois

Renseignements auprès de érès formations

au 05 61 75 40 81 ou formations@editions-eres.com

Portance et existence. Situation de l’« envelopper » dans l’œuvre d’Henri Maldiney

Portance et existence

Situation de l’« envelopper » dans l’œuvre

d’Henri Maldiney

Joël Clerget

“Séparé de ce premier contenant qui l’enveloppait il peut, enfin dévoilé, se développer, en sortant du velum, du voile.” Bernard This, Naître… et sourire

“Je cherche seulement à donner un corps de présence à ceux qui se baladent dans l’informe.” Patrick Laupin, La Blanche Autarcie des douleurs

1. Déploiement de lenveloppe

Maldiney ne conçoit le cercle de l’enveloppement que sous l’égide d’une ouverture. Ce qui enveloppe notre vie d’homme est en effet porté par l’altérité qui fonde et entretient toute ipséité. Telle en est l’essor et l’affirmation. Cette phénoménologie à l’impossible nous met en demeure d’être, par une ouverture à l’originaire dont la transpassibilité est le terme (Bouderlique). La portance de l’expérience, celle de notre venue au jour d’un monde imprédictible, nous engage à l’inattendu, dans la puissance éprouvée d’un pouvoir être inédit. La portance, telle que je la parle, comprend la possibilité de recevoir l’impossible à concevoir dont est faite la vie, au cœur même de la conception d’un nouvel être. De cette passibilité, nous prenons le courage et l’ose, le risque et le désir, l’avènement et l’événement.

L’œuvre, conçue comme une forme de présence à l’altérité rayonnante, en signe tout à la fois l’acte et la fécondité. La rencontre porte fruit. La conception, dans la génération et dans la filiation, donne vie à une œuvre bien singulière, puisque, pour le dire avec Françoise Dolto, elle aura son mot à dire sur sa venue au monde1. Interrogeant de ses pourquoi les incessants ressorts du comment. Ainsi, l’enfant croissant au sein de la gravidique portance participe d’un espace en mouvement. Car cette portance enveloppe l’intime dont une grossesse est le vivant témoignage. Signifiant de la parole incontestable – le testari sous-jacent comprenant le testis du témoignage et les testes de l’engendrement –, tel est un enfant attendu. Cette singulière intimité fait un être résider de corps entier dans le corps d’une femme. L’inassimilable de ce réel-là est à l’origine de maintes pathologies : avoir été porté, et pas seulement supporté.

…..

À suivre dans

Comprendre la psychose avec Henri Maldiney. L’anthropologie philosophique et ses implications dans la pratique psychiatrique. Sous la direction de Yannick Courtel, Millon, Collection Krisis, 2021, 24 €

www.millon.fr

–––––––––––––

1. Françoise Dolto, Sexualité féminine, Gallimard, 1996, note 20, p. 317.


Vie foetale:commencements et passage, SPF, samedi 9 octobre 2021

Société de Psychanalyse

Freudienne

Journée d’études Lyon

Vie fœtale : commencements et passage

Samedi 9 octobre 2021

La vie d’un être humain s’inscrit dans les commencements du séjour utérin. Les images de l’échographie dévoilent maintes manifestations de ce que la clinique permet d’observer directement ou d’appréhender au fil du transfert : appui du dos, exploration des bords, mouvements et positions du fœtus, interrelations sensorielles, vécus d’accouchement… Un praticien de l’échographie et une psychanalyste accompagnant des enfants autistes dialogueront autour des traces de cette vie prénatale recueillies dans les expériences sensori-motrices du sujet. Comment entendre, rétroactivement, leur lien avec « un état d’existence dans le bébé aussi bien avant qu’après la naissance », comme le postulait Winnicott.

Pour soutenir notre réflexion et inviter chacun à partager ses expériences, nous proposerons quelques vignettes cliniques illustrant le passage du dedans au dehors : temps de la naissance, mais aussi transcription d’une mémoire de l’anténatal dans le corps d’un sujet qui rencontre l’autre, découvre la gravité, le souffle, la tétée, le contact de la peau.

Samedi 9 octobre 2021 – Matinée

9H : Accueil

Modérateur : Marie-Jo CUMIN
9h15 : Joël CLERGET -
La vie prénatale à son mouvement

10h : François FARGES - Dialogue avec Chantal LHEUREUX - DAVIDSE

Apport de l’échographie fœtale à la clinique de l’autisme.

11h15 : Pause

11h30 : Anne CHOSSEGROS - Un enfant autiste - mémoire d’une naissance : revécu ou transfert ? 12h30 : Pause déjeuner

Samedi 9 octobre 2021 – Après-midi

Modérateur : Anne CHOSSEGROS
14h : François FARGES - Suite du dialogue avec Chantal LHEUREUX – DAVIDSE

Le fœtus évanescent.
15h : Aliette VAN EECKHOUT - Passages et traces de la vie fœtale chez les bébés prématurés. 15h30 : Pause
15h45 : Nicole FARGES - Histoire de succion
16h15 : Annik BEAULIEU - Regard psychanalytique sur l’empreinte du ” tango intra-utérin “. 17h : Conclusion

Comité d’organisation

Anne CHOSSEGROS Marie-Jo CUMIN Joël CLERGET Nicole FARGES

BULLETIN D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE (y compris pour les membres de la SPF)

NOM, Prénom : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Adresse mail : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Téléphone : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Souhaite m’inscrire à la journée SPF du 9 octobre 2021 :

̈En présentiel, au Lycée Charles de Foucauld, 9 rue Bara, 69003 Lyon
̈En visioconférence, un lien Zoom vous sera envoyé quelques jours avant la conférence.

TARIF UNIQUE POUR LA JOURNÉE (Zoom ou présentiel) :
40 euros / 15 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi (sur présentation d’un justificatif) / Gratuit pour les membres de la SPF (inclus dans la cotisation)


Bulletin à retourner avec le règlement à Marie-Jo CUMIN, 26 allée Joannes Gonon 69330 Meyzieu

Lien : mjcumin@gmail.com

Le corps d’un bébé dans la portance de la parole, samedi 2 octobre, 9 H, Université de Lyon 2

Colloque CRPPC

Axe Clinique des liens intersubjectifs Réseau Périnatalité

Le bébé, corps et liens

1er et 2 octobre

2021

En présentiel et / ou distanciel selon la situation sanitaire en vigueur

Inscription: https://bebecorpsliens.sciencesconf.org

Colloque CRPPC

Axe clinique des liens intersubjectifs. Réseau périnatalité

LE BÉBÉ, corps et liens

SAMEDI 2 OCTOBRE 2021

8h30 : Accueil des participants - connexions

Présidence : Magali RAVIT
9h-9h30 : Joël CLERGET, « Le corps d’un bébé dans la portance de la parole »

Université Lyon 2

Lien : https://bebecorpsliens.sciencesconf.org